MIEL MAGNETISEUSE
1 Chemin de la Barre
35600  Redon

09/12/2015

Retrouvez régulièrement dans cet espace dédié les nouveautés de Miel magnétiseuse !

Votre magnétiseuse énergéticienne vous présente ses nouveautés dans cet espace dédié à ses actualités : dessins et aquarelles, vidéos, écrits divers...

---

Appuyez sur votre index pendant 60 secondes - un miracle agréable se produira dans votre corps.

 

 

Lorsque nous nous sentons mal, nous nous rendons en général immédiatement chez le médecin ou chez le pharmacien ou encore, nous nous ruons sur notre boîte à pharmacie car un cachet est toujours d'un grand secours. Mais quand vous apprendrez les connexions fascinantes qu'il y a entre vos doigts et vos organes, vous n'hésiterez  pas une seconde à mettre en pratique les méthodes suivantes.

Selon la réflexologie, chaque doigt est associé à une douleur en particulier.

1. Le pouce

LittleThings

Le pouce est relié au coeur et aux poumons. Si vous souffrez de violentes palpitations ou essoufflements  alors frottez votre pouce puis tirez dessus modérément. Le rythme cardiaque se calmera et votre respiration ralentira.

2. L'index

LittleThings

L'index est connecté au gros intestin et à l'estomac. Si vous souffrez de douleurs abdominales ou de constipation, alors appuyez une minute sur l'index, frottez puis tirez modérément sur celui-ci. Vous constaterez très vite une amélioration.

3. Le majeur

LittleThings

Le majeur est associé au coeur, à l'intestin grêle et aux systèmes circulatoire et respiratoire. Si vous appuyez puis frottez le majeur lors d'une crise de nausée, durant des étourdissements ou des périodes d'insomnie, alors vous aurez une nette amélioration de ces symptômes.

4. L'annulaire

LittleThings

L'annulaire a un impact direct sur votre humeur, donc si vous sentez que la mauvaise humeur vous gagne ou que vous perdez patience, massez ce doigt et vous devriez retrouver une agréable sensation de paix et de détente.

5. Le petit doigt

LittleThings

Le petit doigt est associé aux reins, et même si vous avez un mal de tête coriace ou des douleurs musculaires dans le cou, vous pouvez résoudre ces problèmes en faisant un massage et en exerçant une pression prolongée sur ce doigt.

Les paumes des mains sont connectées au système nerveux. Si vous voulez protéger votre santé et votre condition physique, taper dans ses mains est par exemple recommandé. Cela stimule la circulation et vous vous sentez mieux et plus vivant que jamais après.

ARTICLE TRÈS INTÉRESSANT TROUVÉ SUR

http://www.yoganova.fr/les-miracles-de-la-meditation-en-prison-documentaire/

Ceci est l’histoire d’une ancienne méthode de méditation qui s’appelle le Vipassana et qui apprend à chacun à reprendre le contrôle de son existence.
C’est aussi l’histoire d’une femme de caractère: Kiran Bedi, inspectrice générale des prisons de New-Delhi, qui  a décidé de transformer la prison de Tihar, connue dans toute l’Inde pour être un enfer carcéral, en un oasis de paix  et de compassion.
Mais c’est aussi et surtout l’histoire de  prisonniers qui vont effectuer de profonds changements personnels et qui vont comprendre que l’incarcération, bien loin d’être une fin en soi, peut devenir le début d’une nouvelle existence positive et pleine de sens.
Ils vont prendre conscience que l’on peut changer à condition que le changement vienne de l’intérieur…
Les formidables succès de la méditation dans  la prison de Tihar vont encourager les autorités indiennes à proposer des retraites de méditation Vipassana dans toutes les autres prisons du pays.

Les réalisateurs Israéliens ont  passé deux semaines entières dans la Prison Centrale de New-Delhi et dans celle de Baroda dans l’état du Gujarat à la rencontre des prisonniers et de leurs geôliers qui témoignent tous de leur découverte de la méditation et de son impact sur leurs existences.

Un documentaire touchant et profond !

 « Si, dès l’age de 8 ans, on enseignait la méditation, nous pourrions éliminer la violence dans le monde en une seule génération. »    Dalaï Lama

----

Je serai présente au salon du 'Bien être' de Redon

fin mars 2017

https://zimbra.free.fr/service/home/~/Flyer%20RDV.jpg?auth=co&loc=fr&id=438845&part=3

Un document très intéressant !!!

 

trouvé sur 

http://sain-et-naturel.com/maladie-mal-a-dit-emotions-maladies.html

 

DOSSIER COMPLET: «LE MAL A DIT» =MALADIE! LE LIEN ENTRE NOS ÉMOTIONS ET MALADIES

 
LE MAL A DIT
DOSSIER COMPLET: LE MAL A DIT

Image crédit : www.fiammetti.com

DOSSIER COMPLET: «LE MAL A DIT» =MALADIE! LE LIEN ENTRE NOS ÉMOTIONS ET MALADIES

Le point de vue yogique est de regarder le corps comme un instrument de développement spirituel. Comme chaque instrument notre corps a ses propres règles et son langage. C’est seulement par l’ignorance que nous ne pouvons (ou ne voulons) pas entendre et comprendre ses messages. Il est devenu normal aujourd’hui de réagir sur une maladie ou une douleur avec une action répressive. Et si on essayait par un système de « décodage corporel »  trouver la cause d’une maladie qui se trouvent toujours dans le psychisme ?

Les étapes de formation d’une maladie

Dans son œuvre,  Ashtanga Hridaya Samhita (7ème siècle), Vabghata  évoque six stades du développement d’une maladie :
1. Psychique : le stade causal, quand le déséquilibre apparaît au niveau du subconscient. Ce déséquilibre est lié à une conception de l’ego en interaction avec le monde extérieur

2. Énergétique : le déséquilibre du système des canaux énergétiques (nadis).

3. Neuroendocrinien : le dysfonctionnement du système neuroendocrinien (le déséquilibre apparaît au niveau du corps physique ;

4. Endotoxique : le développement des toxines dans les différentes parties du corps ;

5. Visible symptomatique : l’apparition des symptômes cliniques de la maladie ;

6. Terminal : la destruction de l’organe malade.

Il n’est pas difficile de déduire auxquels des ces six stades la médecine occidentale intervient dans la plupart des cas.

On voit ici que les symptômes qui apparaissent au niveau du corps sont les derniers cris du système pour se faire apercevoir. Et en réponse à ce crie le plus souvent on essaye de faire taire le corps au lieu de lui être gratifiant.

Dictionnaire des maladies

Il existe aujourd’hui tout un ouvrage composé par Jacques Martel “Le grand dictionnaire des malaises et des maladies”qui permet de comprendre nos états intérieurs en faisant des observations extérieures. Ce livre est une sorte de guide pour comprendre ce qui se joue et de faire remonter en surface les choses que nous pourrions avoir tendance à refouler, ou à ne pas vouloir apercevoir. Toutes les émotions que nous refoulons à l’intérieur de nous-même parce que nous ne pouvons pas ou ne voulons pas les verbaliser, peuvent se cristalliser dans différentes parties du corps ou se manifester à travers tel ou tel problème corporel.

La panique peut provoquer des diarrhées.

La colère retenue ou la rancune : une crise de foie.

La difficulté à trouver ou à prendre sa place peut provoquer des infections urinaires à répétition.

Quelque chose qu’on ne veut pas entendre ou quand on ne s’écoute pas : des otites, douleurs d’oreilles.

Quelque chose qu’on n’a pas osé dire, qu’on a ravalé : des angines, des maux de gorge.

Un refus de céder, de plier, d’obéir ou de se soumettre : des problèmes de genoux.

Peur de l’avenir, peur du changement, peur de manquer d’argent : des douleurs lombaires.

Intransigeance, rigidité : des douleurs cervicales et nuque raide.

Conflit avec l’autorité : des douleurs d’épaules.

Quand on prends trop de choses sur soi : également douleurs d’épaules avec une sensation d’un fardeau.

Affronter une situation ou une personne sans se permettre de s’exprimer : des douleurs dentaires, aphtes, abcès.

L’incapacité d’avancer : des douleurs dans les pieds, les chevilles.

La colonne vertébrale est aussi un merveilleux terrain d’investigation de toutes nos émotions refoulées ! Illustration tirée du livre de R.Fiammetti : les cartes du langage émotionnel du corps avec un “décodage de notre dos”.

Fiammetti corps mal a dit yoga&vedas

Quelques extraits du livre de Jacques Martel

Foie

Le foie représente les choix,  la colère, les changements et l’adaptation. On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux.

Difficultés d’ajustement à une situation.

Sentiment de manque continuel ou peur de manquer.

Colère refoulée.

Personnes sujettes aux maladies du foie : les personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et/ou qui se plaignent souvent.

Vésicule biliaire

La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur, la vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage. Se battre. Esprit de conquête.

Se faire de la bile, s’inquiéter, s’angoisser.

Sentiment d’injustice. Colère, rancune.

Se sentir envahi, empiété sur son territoire par une personne autoritaire.

Agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu.

Se retenir de passer à l’action. Difficultés à faire un choix, de peur de se tromper.

Glande thyroïde

Profonde tristesse de ne pas avoir pu dire ce qu’on aurait voulu.

Sentiment d’être trop lent par rapport à ce qu’on attend de nous.

Impuissance, sentiment d’être coincé dans une situation, être devant un mur, dans une impasse. Être bloqué dans la parole ou dans l’action, être empêché d’agir.

Pas le droit de parler, de s’exprimer. Ne pas se sentir écouté. Difficultés à s’affirmer.

Une déception ou une injustice n’a pas été « avalée » et est restée en travers de la gorge.

Hernies

De la détresse implose à l’intérieur et demande à être libérée.

Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l’on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel.

Auto-punition parce qu’on s’en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu’on voudrait.

Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d’atteindre son but d’une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir.

Mais en plus, le lieu où siège l’hernie indique son message émotionnel de manière plus précise et complémentaire :

Hernie inguinale (dans l’aine) : difficulté à exprimer sa créativité, secret que l’on renferme et qui nous fait souffrir. Désir de rompre avec une personne qui nous est désagréable, mais avec laquelle on se sent engagé ou qu’on est obligé de côtoyer. On aimerait sortir, s’extirper de cette situation.

Hernie ombilicale : nostalgie du ventre de la mère où tout était facile et où se sentait totalement en sécurité. Refus de la vie.

Hernie discale : conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’on attend de nous, projets et idées non reconnus. La colonne vertébrale représente le soutien. Besoin d’être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l’aide.

Hernie hiatale : se sentir bloqué dans l’expression de ses sentiments, de son ressenti.

Refouler ses émotions. Tout vouloir diriger, ne pas se laisser porter par la vie mais la contrôler.

Genoux

Douleurs aux genoux, genoux qui flanchent, genoux qui craquent, douleurs aux ménisques : refus de plier, de se « mettre à genoux » (de se soumettre) de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation.

Difficultés à accepter les remarques ou les critiques des autres.

Problèmes avec l’autorité, la hiérarchie, problèmes d’ego, d’orgueil.

Devoir s’incliner pour avoir la paix.

Ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure,

Entêtement, humiliation.

Culpabilité d’avoir raison.

Colère d’être trop influençable.

Peau

Les maladies de peau ont très souvent, à l’origine, un conflit de séparation mal géré, une séparation mal vécue, soit par la mère, soit par l’enfant, ou la peur de rester seul et un manque de communication. Séparation aussi envers soi-même : dévalorisation de soi vis-à-vis de l’entourage. Porter trop d’attention à ce que les autres peuvent penser de nous.

Eczéma

Anxiété, peur de l’avenir, difficultés à s’exprimer.

Impatience et énervement de ne pas pouvoir résoudre une contrariété.

Séparation, deuil, contact rompu avec un être cher.

Chez les enfants, l’eczéma peut résulter d’un sevrage trop rapide ou d’une difficulté de la mère à accepter que son enfant ne soit plus « en elle ». Sevrage de l’allaitement ou reprise du travail de la maman et culpabilité non exprimée, mais que l’enfant ressent et somatise ainsi. Querelles ou tensions dans la famille, que l’enfant ressent. Insécurité.

Acné 

Manière indirecte de repousser les autres, par peur d’être découvert, de montrer ce qu’on est réellement, parce qu’on pense qu’on ne peut pas être aimé tel que l’on est. Puisqu’on se rejette, on crée une barrière pour que les autres ne nous approchent pas.

Refus de sa propre image, de sa personnalité ou de sa nouvelle apparence.

Honte des transformations corporelles.

Difficulté à être soi-même, refus de ressembler au parent du même sexe.

Psoriasis 

Personne souvent hypersensible qui n’est pas bien dans sa peau et qui voudrait être quelqu’un d’autre. Ne se sent pas reconnue, souffre d’un problème d’identité. Le psoriasis est comme une cuirasse pour se défendre.

Besoin de se sentir parfait pour être aimé.

Souvent une double conflit de séparation, soit avec deux personnes différentes, soit un ancien conflit non résolu, réactivé par une nouvelle situation de séparation.

Se sentir rabaissé ou rejeté, à fleur de peau.

Se protéger d’un rapprochement physique, ou protéger sa vulnérabilité, mettre une barrière.

Bras

Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras.

Les bras sont le prolongement du coeur et sont liés à l’action de faire et de recevoir, ainsi que l’autorité, le pouvoir.

Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que je dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances.

Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un.

Ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’on est le « bras droit » de quelqu’un.

Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à  leur montrer de l’affection.

S’empêcher de faire des choses pour soi-même, parce qu’on se souviens des  jugements négatifs et des interdictions durant  l’enfance, ce qui était blessant.

Ne pas se permettre de prendre ou je regretter d’avoir pris quelque chose, ou de penser avoir obtenu quelque chose sans le ne mériter.

Se rapporter au fait d’avoir été jugé par ses parents.

Vouloir emprisonner quelqu’un dans ses bras pour l’avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s’envoler, et ne plus pouvoir l’aimer et le protéger (un enfant, par exemple).

Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras.

Épaules

La fonction première des épaules est de porter. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités.

Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas.

On se rend responsable du bonheur des autres, on prend tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu.

Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, ou que l’on on nous impose des choses.

Lorsqu’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque.

On manque d’appui, on manque de moyens. On ne se sent pas aidé.

Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer.

Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause.

Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent dominé sans oser réagir.

On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite).

Épaules rigides et bloquées sont signe d’un blocage de la circulation de l’énergie du coeur, qui va vers l’épaule, puis vers le bras, le bras donne (le bras droit) et reçoit (le bras gauche).

Ce blocage d’énergie est souvent retenu dans une articulation ou un tissu (capsulite, bursite).

L’énergie doit circuler du coeur vers les bras pour permettre de faire, de réaliser ses désirs.

On porte des masques, on bloque ses sentiments, on entretient des rancunes (douleurs dans les trapèzes, surtout à gauche). parfois envers soi-même.

On paralyse ses épaules pour s’empêcher d’aller de l’avant, de faire ce qu’on aimerait vraiment. On prend le fardeau sur soi plutôt que d’exprimer ses demandes et ses ressentis, de peur de mécontenter l’autre.

Difficulté ou impossibilité à lever le bras : conflit profond avec sa famille, difficulté à voler de ses propres ailes.

Dialoguez avec le corps

Essayez de modifier, clarifier ou de lâcher-prise par rapport à la situation qui vous perturbe. Le mot lui même maladie pointe sur ce mécanisme d’expression corporelle : « le mal a dit ». Votre douleur essaie de vous dire quelque chose, de vous signaler que quelque chose perturbe l’harmonie en vous, d’attirer votre attention sur quelque chose à changer dans votre vie.

N’ayez pas peur, ne haïssez pas vos maladies! Reconnaissez et acceptez les émotions, si vous les éprouvez, mettez des mots dessus, acceptez votre ressenti. Une fois les émotions négatives reconnues, acceptées et évacuées, le corps peut cesser de vous envoyer ce message de « mal a dit. »

---

12 manières intéressantes de reconstruire sa vie !!!

 

reconstruire-sa-vie--630x300

Lien trouvé sur ce site : http://www.conscience-et-eveil-spirituel.com/12-manieres-de-reconstruire-sa-vie-et-de-la-rendre-reellement-incroyable.html

 

Et si un jour vous vous réveilliez, lassé de vous sentir fatigué, et que vous en ayez ras-le-bol ? Marre du stress, de l’anxiété, de s’énerver et de méprisé. Fatigué de lutter journellement, des pleurs, des cœurs brisés, des pensées auto-destructrices, et de tout ce qui est négatif et nuisible ? Et si vous décidiez de changer de vie, mais sans savoir par où débuter, comment feriez-vous ?

Il y a bien des choses à faire pour commencer à reconstruire sa vie et la rendre merveilleuse. Aujourd’hui, je vais partager avec vous 12 manières pour transformer votre vie et la rendre meilleure. Vous êtes prêt ? C’est parti.

1. Faites-vous une promesse

Moi, [insérez votre nom ici]

me fais une promesse solennelle.

Celle de passer tant de temps à améliorer ma vie que je n’aurai pas le temps de m’inquiéter, juger, critiquer, m’apitoyer ou me plaindre.

Celle de pardonner, d’abandonner mes rancœurs, et faire que les obstacles que je rencontre dans la vie me rendent meilleur.

À partir de maintenant, je m’engage à ne pas regarder en arrière, et à apprécier ce qui est devant moi.

Je promets d’arrêter d’en faire des tonnes, d’abandonner les relations toxiques, les pensées et les comportements que j’ai aujourd’hui et de constamment concentrer mon attention du mal vers le bien.

De faire de la place dans mon cœur pour l’amour, la joie, la paix et la sérénité. De m’autoriser une infinité de choix et d’éventualités.

Je m’engage à rester fidèle à moi-même, à tout instant et ne jamais me trahir juste pour plaire aux autres.

Je m’engage à laisser de côté les pensées, les comportements et les relations toxiques mais jamais mes rêves.

A partir de ce moment, je vais recréer ma vie et la rendre formidable.

Sincèrement,
[Insérez votre nom ici]

Lorsque vous vous dévouerez complètement à transformer votre vie et la rendre formidable, rien ni personne ne pourra vous stopper.

2. Oubliez vos rancœurs du passé, et pardonnez

Inondez votre cœur d’amour. Pardonnez et oubliez. Non pas parce que ceux qui vous ont causé du tort le méritent, mais parce vous le méritez. Laissez le pardon vous libérer de votre passé. Laissez le emporter toute la rancœur que vous gardiez au fond de votre cœur et remplissez cet espace par de l’amour, de la paix intérieur et de la compassion.

Si d’autres vous ont causé du tort dans le passé, vous n’êtes pas obligé de poursuivre ce qu’ils ont commencé. Mark Twain disait:

La colère est un acide qui fait bien plus de ravages au récipient qui le contient qu’à tout ce sur quoi vous pourriez le verser.

Laissez fuir toute la négativité dans votre vie. Débutez petit à petit et dites-vous que lorsque vous laisserez aller tout ce poids pesant sur votre cœur, vous vous sentirez plus léger et vous prendrez du recul sur votre vie. Vous vous sentirez plus heureux et plus en paix avec le monde qui vous entoure.

3. Abordez avec grâce tout ce qui vous fait face

Concentrez votre attention sur les bonnes choses plutôt que sur les mauvaises. Visualisez le succès plutôt que l’échec. Remplacez la rancœur, par le pardon, la gratitude et l’appréciation. Apprenez à aborder avec grâce ce qui vous fait face.

Appréciez tout ce que la vie met sur votre route, que ce soit en bon ou en mauvais, et rappelez-vous ces paroles:

La gratitude valide notre passé, apporte la paix aujourd’hui, et crée une vision pour demain.

4. Visualisez vos accomplissements et créez votre destinée

Posez-vous la même question que je me suis posée il y a quelques années, lorsque j’ai pris la décision de laisser de côté mon attachement au passé et choisi de reconstruire ma vie.

Si il n’y avait aucune limite à ce que je peux faire, être et avoir, à quoi ressemblerait ma vie ?

Laissez aller votre imagination. Osez voir en grand. Ne vous contentez pas de moins que ce que vous valez vraiment.

Plus votre imagination sera riche, plus votre vie sera belle.

Le pouvoir de l’imagination est incroyable. Souvent nous voyons des athlètes accomplir des résultats incroyables et nous nous demandons comment ils y sont parvenus. Une de leur technique est la visualisation – ou projection mentale. Ils ont choisi de créer leur destinée et ont visualisé leur succès avant même de vraiment réussir.

George Kohlrieser

Projetez dans votre esprit la vie que vous aimeriez vivre, la personne que vous voudriez devenir, et les relations que vous voudriez avoir. Vivez votre vie comme si vous aviez déjà toutes les choses que vous voulez ou dont vous avez besoin. Ressentez les sensations qui viennent du fait d’avoir toutes ces merveilleuses choses qui vous arrivent et laissez ces sensations vous remplir en permanence.

 

12 Façons de reconstruire sa vie suite:

5. Les rêves ne se réalisent pas comme par magie: C’est à vous de les réaliser

Agissez selon les désirs de votre cœur. Faites ce que vous avez à faire afin de vous retrouver là où vous voulez être. Lisez les livre à lire, contactez les gens à contacter, apprenez ce que vous devez apprendre.

Trouvez un mentor, osez poser des questions. Faites tout ce qui est nécessaire pour vous approcher toujours plus près de vos rêves.

Sachez qu’à chaque action que vous ferez, votre vie s’améliorera et vous deviendrez bien plus heureux que vous ne l’êtes déjà.

6. Faites une chose à la fois

Parce qu’au fil des années vous avez pris des habitudes, des réflexes, se débarrasser de tous ces comportements, toutes ces pensées et ces relations toxiques n’est pas une tâche aisée. Il est fort possible que vous ne voyiez pas d’améliorations significatives immédiatement dans votre vie. Mais ce n’est pas grave. Soyez patient et faites preuve d’auto-compassion pendant que vous travaillez à reconstruire votre vie. Et rappelez vous d’apprécier le parcours.

Focalisez-vous sur le parcours et pas sur l’arrivée. La joie ne se trouve pas lorsqu’on finit une activité, mais pendant qu’on la fait.

Faites une chose à la fois et souvenez-vous que n’importe quelle aventure débute avec un premier pas.

7. Faites confiance en la vie

Vous devez apprendre à faire confiance. A d’abord vous faire confiance, puis à faire confiance aux autres, et enfin avoir confiance en la vie.

Mettez vos peurs de côté. Accordez-vous le droit d’être vulnérable.

8. Donnez-vous le droit d’échouer

Accordez-vous le droit d’échouer et de faire des erreurs.

Car dans chaque erreur, il y a une leçon à apprendre. Une leçon qui vous sera bénéfique lorsque vous continuerez à suivre votre chemin.

Il n’y a pas d’erreurs. La tournure des choses que nous provoquons, peu importe qu’elle soit plaisante ou non, est nécessaire pour apprendre ce que nous devons apprendre. Quelles que soient les étapes que l’on franchit, elles sont nécessaires pour atteindre les endroits où nous avons choisi de nous rendre.

Richard Bach

9. Soyez bon avec vous-même

Aimez-vous et soyez bon avec vous-même car en faisant cela, le monde autour de vous reproduira votre comportement. Prenez soin de votre esprit, de votre corps et de votre cœur  Faites de l’exercice, buvez beaucoup d’eau, mangez sainement, faites-vous aussi plaisir.

Entretenez les pensées positives. Agissez avec compassion et amour, envers vous-même et le reste du monde. Passez un peu de temps seul, pour vous recentrer.

Sortez, passez du temps dans la nature. Regardez les plantes, le ciel, les étoiles, la lune et les arbres. Émerveillez-vous du miracle de la vie.

Il n’y a que deux façons de vivre votre vie. L’une est de faire comme si rien n’était un miracle. La deuxième, comme si tout était un miracle.

Albert Einstein

10. Arrêtez de vivre votre vie pour satisfaire les attentes des autres

Beaucoup trop de gens vivent une vie qui n’est pas la leur. Ils vivent leur vie en accord avec ce que les autres attendent d’eux. Ils vivent la vie que leurs parents ont conseillé, que leurs amis, leurs ennemis, leurs professeurs, leur gouvernement ou leur télévision ont conseillé. Ils n’écoutent pas leur petite voix intérieure. Ils sont si occupés à plaire à tout le monde, à vivre pour satisfaire les attentes des autres, qu’ils perdent le contrôle de leur vie. Ils oublient ce qui les rend heureux, ce qu’ils veulent, ce dont ils ont besoin… Et finalement ils s’oublient eux-mêmes.

Ne jugez jamais votre valeur autrement que par vous-même. Votre valeur vient de votre intérieur propre et pas d’éléments extérieurs (les gens, les événements, les possessions matérielles). Ne laissez jamais les autres vous dire ce que vous valez: décidez-le vous même.

Vous avez une vie, celle ci, maintenant, donc vous vous devez de la vivre comme vous le voulez.

11. Forcez votre esprit à vivre dans l’instant présent

Apprenez à être présent et engagé dans le moment présent. Soyez heureux avec ce que vous avez, ce que vous savez et qui vous êtes maintenant. Ne laissez pas votre esprit vous faire croire que vous ne serez pas heureux tant que vous n’arriverez pas à être où vous voulez être, ou avoir ce que vous voulez.

Appréciez ce que vous avez en face de vous. Si vous apprenez à être présent et engagé à l’instant présent, vous vivrez une vie pleine et heureuse car peu importe les défis que la vie vous lancera, vous deviendrez une meilleure personne.

Dès que vous honorez le moment présent, toute la tristesse et la difficulté disparaissent, et votre vie commence à se remplir de joie et de facilité. Lorsque vous vivez dans le moment présent, tout ce que vous faites s’emplit de qualité, d’attention et d’amour. Même les choses les plus simples.

Eckhart Tolle

12. Entourez-vous de gens qui vous aiment et vous supportent

Entourez-vous de gens attentionnés, positifs, encourageants, qui vous supportent et qui vous aiment. Des gens qui peuvent vous soutenir lorsque vous êtes au plus bas. Des gens qui vous verront comme vous êtes vraiment. Qui accepteront qui vous êtes vraiment et avec qui vous pouvez devenir vraiment.

Suivez le conseil de Mark Twain:

Restez éloigné des gens qui tentent de rabaisser vos ambitions. Les mauvaises personnes tenteront toujours de vous rabaisser. Au contraire, les gens véritablement formidables, eux, vous feront ressentir que vous aussi vous pouvez devenir formidable.

Vous avez besoin d’amis positifs et attentionnés qui vous soutiendront dans votre nouvelle vie.

Engagez-vous à obtenir le meilleur de tout ce que la vie vous donne. Soyez flexible. Suivez le cours de la vie au lieu d’aller contre.

Appréciez le voyage, quoi qu’il vous arrive et peu importe le nombre de défis ou d’obstacles, de personnes difficiles que vous rencontrerez  dites-vous qu’ils sont là pour vous aider à progresser, évoluer et devenir la merveilleuse personne que vous voulez et méritez tant d’être.

Vous n’avez qu’une seule vie à vivre, alors rendez la mémorable.

Abandonnez toutes les choses toxiques présentes dans votre vie, mais n’abandonnez jamais vos rêves.

Alors, comment voyez-vous votre idéal ? Quelles actions allez vous réaliser aujourd’hui pour vous rapprocher de vos rêves ? Dites-moi tout !

Avec tout notre amour,

Jean-Charles Fricotté

Le procédé du verre d'eau apporte de nombreux soulagements :

https://www.youtube.com/watch?v=QJrQAUrytAs&feature=youtu.be

 

 

 

Cette école remplace les heures de colle par de la méditation ! Même pour les plus agités et ça marche !!!

Article issu de PositivR

Les vertus humaines et pédagogiques d’une heure de colle étant inexistantes, ce type de punition est parfaitement inefficace. La preuve : comme vous l’avez sans doute remarqué, ce sont toujours les mêmes enfants qui sont « retenus ». Alors, une école difficile de Baltimore (États-Unis) a voulu tenter autre chose : remplacer ces heures de colle… par des séances de méditation ! Bien vu : depuis, plus aucun élève n’a été exclu. Gros plan sur une très belle expérience.

Un beau jour, la Robert W.Coleman Elementary school s’est rendu à l’évidence : les heures de colle distribuées aux enfants turbulents ne servaient à rien du tout. Pire : contraindre un enfant à faire des heures sup’ ne faisait qu’entretenir et développer la nervosité qui l’avait justement conduit à la punition. Une sorte de cercle vicieux en somme.

Source : Holistic Life Foundation
Source : Holistic Life Foundation

Du coup, l’établissement a décidé de se rapprocher de la Holistic Life Foundation, une association à but non lucratif dont la mission est « d’encourager le bien-être des enfants et des adultes dans les quartiers défavorisés« . Sa particularité ? L’usage de la méditation.

Depuis, une salle de méditation a été spécialement aménagée. Les enfants punis y sont confortablement installés sur des tapis violets, prêts à écouter les consignes d’un spécialiste de la méditation. L’objectif : que l’enfant se calme et retrouve de la sérénité avant de regagner sa classe. Le tout, grâce à de simples exercices de respiration et de méditation.

Source : Holistic Life Foundation
Source : Holistic Life Foundation

Mais attention : ces séances de 20 minutes ne sont pas réservées qu’aux enfants agités qui ont fait des bêtises. Elles sont également destinées à ceux qui souffrent d’anxiété, de maux de tête, de douleurs d’estomac ou, plus généralement, de stress.

Et apparemment, ça marche : depuis son partenariat avec la Holistic Life Foundation, l’école Robert W.Coleman n’a pas eu à renvoyer le moindre élève. Le calme est revenu !

Source : Holistic Life Foundation
Source : Holistic Life Foundation
Un élève de CM2 a testé la méditation avant un contrôle. Sur le site de l’association, il témoigne : « J’ai pris de grandes respirations pour rester calme et et pour pouvoir aller au bout de ce contrôle. Quand tout le monde fait beaucoup de bruits autour de vous, il faut se concentrer, rester soi-même et, donc, bien respirer. »
Source : Holistic Life Foundation
Source : Holistic Life Foundation

Un autre enfant raconte même avoir adopté la méditation à la maison :

« Ce matin, j’étais en colère contre mon père. Mais je me suis souvenu qu’il suffisait que je respire et je n’ai pas crié. »

Un bon réflexe qui lui servira toute sa vie, notamment quand il sera père à son tour…

Source : Holistic Life Foundation
Source : Holistic Life Foundation

Si l’école veut être un lieu d’épanouissement, de sérénité ET de performances, alors, elle devrait sans cesse être en quête de nouvelles solutions. Celle-ci en est une parmi d’autres… mais avouons qu’elle est séduisante.

À quand des petits Français « punis » à 20 minutes de méditation ?

Démonstration par un maître chinois, l'étonnant pouvoir du Chi :

 
---
Un article vraiment très intéressant à lire, en cliquant sur le lien ci-dessous.
Expliquant en quelque sorte que nos pensées influent sur notre devenir.
Même les scientifiques commencent à en prendre conscience
 

Un monde meilleur : un film dont on pourrait s'

Retour

Top